Les lauréats de la dernière session sont :

  • fanatoys.com : produits dérivés liés principalement aux dessins animés japonais
  • topteam.fr : VTT, skate, chaussures et vêtements "street / urban / tribe"
  • kliko.fr : accessoires de puériculture et cadeaux de naissance originaux
  • univers-tricot.com : laine, accessoires et modèles de tricot
  • mon-trampoline.com : trampolines et accessoires aux particuliers

Ces récompenses et en particulier les deux premiers sites (catégorie "Master" : plus de 200 commandes ou 10.000 € de chiffre d’affaire par mois) montrent une fois de plus que le e-commerce est un terrain propice aux marchés de niche. Le principe clé étant évidemment de proposer un ensemble cohérent de produits liés à un contexte / besoin précis.

Le JDN remarque à juste titre le catalogue de Kliko qui "contient des produits aussi divers que des kits de vidéos surveillance, des sacs à langer ou des paires de chaussettes rangées dans des boîtes d'oeufs." La qualité et l'originalité de l'assortiment représentent alors l'avantage concurrentiel principal du site, alors que sur le canal Internet la bataille porte encore souvent sur le prix, entre catalogue similaires ou proches.

Kliko

Ces exemples sont d'autant plus intéressants que leur succès semble accessible. Ainsi rien de bien séduisant côté design, auquel l'essentiel du budget de réalisation web a pourtant été consacré, s'agissant de boutiques clés en main faciles à mettre en place.

Mais gare aux fausses impressions : ces sites n'ont pas négligé les fondamentaux et visent avant tout l'efficacité. Rubriquage détaillé et photos soignées sur topteam.fr (adossé à un point de vente physique) ; rubriques accessibles via des vignettes graphiques, fiches produits détaillées et recours à un spécialiste en référencement chez fanatoys.com.

Voilà donc des cas où l'utilisation de services prêts à l'emploi a du sens, au moins pour démarrer une activité en ligne, dès lors que l'éventail des fonctionnalités proposées suffit et que les caractéristiques des produits ne nécessitent pas une structuration spécifique de la base de données (un contre-exemple au hasard : les pneumatiques...).