Les prin­ci­paux points abor­dés :

  • L’effi­ca­cité du bou­che à oreille en ligne par rap­port aux autres moyens de pro­mo­tion : “1000 amis suf­fi­sent à faire décol­ler votre pro­duit” cf. non pas Seth Godin mais Kevin Kelly “1,000 true fans”, avec en exem­ple l’évé­ne­ment annuel LeWeb.
  • “Com­men­cer par par­ta­ger de l’infor­ma­tion qui apporte de la valeur aux gens” et “Défi­nir un espace dans lequel il n’y a pas encore grand-chose de fait”
  • Ne pas par­ler que de ses pro­duits, être natu­rel
  • Lan­cer son pro­duit le plus vite pos­si­ble, afin de récol­ter les avis des uti­li­sa­teurs rapi­de­ment et l’amé­lio­rer (idée à rap­pro­cher des cycles courts et extreme pro­gram­ming en déve­lop­pe­ment infor­ma­ti­que), en uti­li­sant si néces­saire des ser­vi­ces comme get­sa­tis­fac­tion.com et user­voice.com
  • Recon­naî­tre les défauts, évi­ter de cri­ti­quer les con­cur­rents
  • Tenir compte de la ten­dance au zap­ping, avec moins de fidé­lité aux mar­ques et outils, le pro­blème étant “le même pour tout le monde”
  • Une obses­sion : écou­ter en temps réel (tout en gar­dant l’ini­tia­tive néces­saire à la créa­tion, l’inno­va­tion)

Un point rapi­de­ment évo­qué mais très impor­tant : ce dis­cours s’appli­que par­fai­te­ment (preu­ves à l’appui par l’auteur) à des ser­vi­ces Inter­net gra­tuits, en par­ti­cu­lier des­ti­nés à un public tech­no­phile. Ce type d’uti­li­sa­teur a en effet une forte pro­pen­sion à faire con­naî­tre les nou­veau­tés inté­res­san­tes à ses con­tacts.

Dans d’autres cas, la démar­che est à adap­ter.

Con­tre-exem­ple extrême lu dans un arti­cle sur le Jour­nal du Net “Fédé­rer une com­mu­nauté d’ambas­sa­deurs” : “Ian Hut­chin­son, res­pon­sa­ble des nou­veaux médias chez Reckitt Ben­cki­ser  recon­nais­sait lors du salon Ad:Tech qu’il était rela­ti­ve­ment dif­fi­cile de ras­sem­bler des fans autour des mar­ques de son groupe (Des­top, St Marc, Cal­gon, Har­pic, etc.).” Sans nier l’uti­lité des pro­duits de ces mar­ques (indis­pen­sa­bles !), on ima­gine sans peine la dif­fi­culté à cons­ti­tuer une com­mu­nauté de la balayette…

Quitte à con­clure sur une bana­lité, la valeur per­çue du pro­duit ou ser­vice reste un avan­tage con­cur­ren­tiel clé, en par­ti­cu­lier face à la vola­ti­lité des com­por­te­ments et l’aspect éphé­mère du buzz !