C'est d'ailleurs le cas depuis plusieurs années déjà. Entre autres :

La recherche continue, en particulier vers des données sectorielles, les choses étant certainement très différentes selon le type de produit vendu (valeur moyenne, rôle du contact physique, de l'information en ligne, du conseil d'un vendeur, des motivations rationnelles ou émotionnelles...).